LA DYSPLASIE CHEZ LE CHIEN

18/02/2014

   La dysplasie de la hanche, ou dysplasie coxo-fémorale est, chez le chien, une des causes majeures d'arthrose. Cette dysplasie entraine avec l'âge, des difficultés locomotrices plus ou moins importantes et invalidantes, souvent douloureuses.
   Un dépistage précoce de la dysplasie coxo-fémorale (entre 6 et 8 mois) permet de mettre en oeuvre des mesures médicales ou chirurgicales pour limiter l'impact de cette pathologie sur l'avenir des animaux. atteints.
    La mesure de l'angle de Norberg-Olsen, l'estimation du recouvrement acétabulaire, la coaptation articulaire doivent être estimées pour pouvoir classer les animaux en différents stades. 
               - Stade A : aucun signe de dysplasie
               - Stade B : état sensiblement normal
               - Stade C : dysplasie légère
               - Stade D : dysplasie moyenne
               - Stade E : dysplasie sévère 
   Les animaux présentant une dysplasie coxo-fémorale importante doivent être traités chirurgicalement avant l'âge de 1 an par symphisiodèse ou par triple ostéotomie du bassin.
   Pour les animaux plus vieux, une prise en charge médicale grace à des antiinflammatoires et des chondroprotecteurs permet dans la plupart des cas de stabiliser le problème. En cas d'échec de ces traitements conservateurs, une prothèse totale de hanche est indiquée. Si cette opération n'est pas envisageable, une ressection-arthroplastie de la tête fémorale peut être proposée.

Télécharger le fichier : FICHE_DYSPLASIE_CHIEN_132.pdf